Promotion de la santé au Cameroun : état des lieux et perspectives

Facebook Twitter Linkedin

Le Cameroun, comme plusieurs pays de l’Afrique subsaharienne (ASA), n’a pas encore saisi toute l’importance de la promotion de la santé (PS). D’après Houeto [1], cette situation constitue un véritable paradoxe car c’est la région du monde qui présente les indicateurs de santé les moins satisfaisants. Celui-ci s’explique notamment par le caractère nouveau du concept de PS, le rôle de la colonisation dans la situation actuelle des systèmes de santé et celui des organisations internationales dans les politiques publiques africaines [1, 2, 3]. Aussi, la Charte d’Ottawa (CO), document de référence de la PS, a été élaborée sans grande participation africaine [4][4]Deux pays africains ont participé à cette rencontre (le Ghana…. Ce n’est qu’en 2009 à Nairobi, lors de la 7e conférence que plusieurs pays africains dont le Cameroun, participent à une rencontre de PS. Aujourd’hui, le Cameroun comme quelques pays de l’ASA, commence timidement à se démarquer en mettant en place des structures et des programmes de santé avec une composante PS. Toutefois, beaucoup reste à faire surtout au niveau des politiques publiques et de la formation universitaire.

About Paolo Pangui

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *