ONU FEMMES APPUIE LE RESEAU NATIONAL DES JEUNES POSITIFS DU CAMEROUN (RECAJ+) POUR LA MISE SUR PIED D’UNE INSTANCE COMMUNAUTAIRE DE VEILLE DES SERVICES DE PREVENTION DES VBG ET AUTRES ABUS CHEZ LES JEUNES FILLES VIVANT AVEC LE VIH

Facebook Twitter Linkedin

La salle des conférences d’ONUFEMMES Cameroun a abrité un atelier de renforcement des capacités du Réseau National des Jeunes Positifs (RECAJ+) pour la mise en place d’une instance de veille communautaire des services de prévention des VBG et autres abus chez les jeunes filles vivant avec le VIH SIDA à Douala et à Bafoussam. Cet atelier visait à mettre sur pied un système efficace et efficient de surveillance communautaire de l’offre des services de santé, de prévention des VBG en vue d’améliorer le lien au traitement de 500 adolescentes et jeunes vivant avec le VIH dans les régions de l’Ouest et du Littoral. 25 adolescents, 15 filles et 10 garçons, membres du RECAJ + des villes cibles (de Douala et Bafoussam) ont participé à cet atelier.

En effet, les organisations des adolescentes touchées par le VIH/sida sont souvent exclues des décisions qui orientent les politiques et les programmes relatifs au VIH/sida. Leur droit de participer à ces décisions n’est pas respecté ainsi que leurs contributions, leur leadership et leurs opinions sur l’épidémie.

Or, la lutte contre le VIH/sida nécessite d’agir sur tous les fronts et cela sera efficace lorsque les rôles et les priorités des femmes seront complètement intégrés à tous les aspects de la prise de décisions.

Au cours de la formation, des thématiques telles l’analyse situationnelle de la prise en charge des adolescents et jeunes vivants avec le VIH SIDA, les violences basées sur le genre et l’éducation complète à la sexualité ont été abordées et des travaux de groupe.

ONU Femmes, dans le cadre de son mandat, apporte son soutien aux organisations de femmes qui vivent avec le VIH/sida, dont les prestataires de soins, en vue d’élaborer des programmes d’action communs, de définir des solutions plus adaptées à leurs priorités, et de renforcer leur participation aux interventions de lutte contre le VIH et le SIDA. ONU SIDA ayant élaboré la stratégie community led qui est un mécanisme de responsabilisation pour les réponses au VIH à différents niveaux dirigé et mis en œuvre par des organisations communautaires locales de de personnes vivant avec le VIH, des réseaux de populations clés, d’autres groupes affectés ou d’autres entités communautaires. Cet atelier a voulu matérialiser cette action qui s’inscrit dans le programme conjoint VIH des nations Unies 2021 pour faciliter l’accès aux services des jeunes des zones affectées par la crise au Cameroun.  La principale résolution y découlant est l’élaboration d’un rapport d’action qui sera soumis dans 03 mois. Par ailleurs, un plaidoyer sera fait pour une intervention plus grande auprès des autorités sanitaires.

https://cameroon.un.org/fr/143230-onu-femmes-appuie-le-reseau-national-des-jeunes-positifs-du-cameroun-recaj-pour-la-mise-sur

Diplômé en marketing et management des opérations. - Formateur pratique en gestion et utilisation des outils de capitalisation numérique. - Responsable de la communication et du plaidoyer pour la Coalition des organisations/associations et réseaux d'associations santé du Cameroun. - Gestionnaire de la plateforme santé et droits humains healthymboa.org projet Fond Mondial- NFM3.

Facebook Linkedin Pinterest YouTube

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *