LA SENSIBILISATION SUR LE VIH/SIDA S’ACCELERE

Facebook Twitter Linkedin

L’évolution de l’épidémie Sida dans le monde demeure inquiétante. Les dernières statistiques mondiales sur l’épidémie démontrent que : 

  • « 1.7 millions de personnes sont devenues nouvellement infectées par le VIH en 2019 
  • Le risque de contacter le VIH est 29 fois plus élevé chez les personnes qui s’injectent les drogues ».

Au Cameroun, les jeunes sont les plus touchés par cette maladie. En effet, l’ Enquête Démographique et de Santé (EDS) réalisée en 2011 a révélé une prévalence de 4,3% dans la population de 15 à 49 ans, l’épidémie étant concentrée dans les populations clés et vulnérables. De plus, 60% de usagers de drogues sont âgés de 20 à 25 ans. Cette cible particulièrement vulnérable mérite donc une attention particulière.

Face à cette réalité, la société civile au Cameroun ne lâche pas prise la riposte contre le VIH/SIDA dans un contexte difficile marquée par la crise sanitaire (la pandémie à COVID-19) qui continue de plomber plusieurs secteurs aussi bien dans la scène nationale qu’internationale. Il importe donc de consolider la prévention de la chaine de transmission du VIH pour ne pas perdre les efforts consentis dans la lutte contre cette maladie.

C’est dans cette logique que Youth Developement Foundation (YDF), Organisation de la Société Civile (OSC) camerounaise qui accompagne les jeunes notamment les plus vulnérables, a organisé la Campagne de dépistage volontaire du VIH/Sida avec pour bénéficiaire principale les Usagers de Drogues (UD) le samedi 26 septembre 2020 à Yaoundé. L’activité qui s’est tenue dans les locaux d’EMPOWER CAMEROON, partenaire d’appui rentre dans le cadre du projet Fonds Mondial en partenariat avec la CAMNAFAW : « Accélération de la prévention des nouvelles infections auprès des populations clés pour réduire le taux de Morbidités et de mortalité lié au VIH d’ici 2020 »

Cette campagne qui va en droite ligne avec la stratégie de rapprochement du dépistage vers les populations a reçu une centaine de personnes (les UD, hommes, femmes, adolescents, enfants et ) venues toutes non seulement pour connaître leur statut sérologique mais aussi pour s’approprier des informations liées au VIH. Cette activité a permis aux usagers de bénéficier des :

  • tests de dépistage ;
  • screening
  • counseling ;
  • intrants (préservatif, gel lubrifiant, package de service IST et accompagnement des Anti rétro Viraux (ARV.)

Il faut noter aussi que cette campagne s’est menée dans le strict respect des mesures barrières et d’hygiènes pour limiter la propagation de la COVID-19.

La riposte contre le VIH/SIDA et la COVID-19 vont désormais de pair.

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *