Facebook Twitter Linkedin

L’activisme ne meurt jamais ! Au contraire, il s’adapte aux circonstances de la vie et se dynamise davantage.

Après un trimestre (avril-mai-juin) marqué par la pandémie à corona virus dont l’ampleur mondial a failli mettre le VIH aux oubliettes, les acteurs de lutte contre cette dernière pandémie reviennent à la charge. Le défi se complexifie car il faudra désormais faire face à deux maladies susceptibles de constituer l’une pour l’autre une opportunité de développement.

Dans le cadre du Projet « Scale up of HIV prevention to contribute to the reduction of HIV related morbidity and mortality by 2020 » ci-dessous désigné Projet Fonds Mondial (PFM NMF IP 2 2018-2020), l’association Horizon Jeune avec l’appui de ses partenaires CAMNAFAW et Presse Jeune Développement a mené au trimestre 3 2020 (juillet-août-septembre) et ce dans le strict respect des mesures barrières contre la COVID-19, une série d’activités de lutte contre le VIH constituée des causeries éducatives, des entretiens interpersonnels et des campagnes de conseils et dépistages volontaires (CDV) au bénéfice des adolescents, jeunes filles et garçons non-scolarisés de la tranche d’âge 14-24 ans du District de santé de Dschang.

Une équipe de dix-sept (17) pairs éducateurs chapeautés par leur superviseur est descendue dans plusieurs aires de santé du District pour toucher la cible afin de les informer utilement et à temps sur les nouveaux dangers du VIH en lien avec la COVID-19 et les amener à adopter des comportements sains à travers le respect des mesures barrières édictées par l’OMS et le Gouvernement, sans oublier le rappel des moyens de prévention du VIH. L’occasion a également été offerte aux bénéficiaires de connaître volontairement leur statut sérologique lors des CDV organisés.

De manière globale, les résultats suivants ont été obtenus. Pour la cible des adolescents et jeunes filles non-scolarisées (AJFNS) : 21 causeries éducatives ont été organisées et 427 personnes ont été touchées ; 513 séances d’entretiens interpersonnelles menés avec 171 personnes selon certains critères de vulnérabilité et une campagne de CDV de 03 jours organisées à Bafou-maya, Baleveng et Dschang au cours de laquelle 347 AJFNS ont été dépistées, 04 testées positives au VIH et mis sous traitement à l’UPEC de l’hôpital de district de Dschang.

Pour la cible des adolescents et jeunes garçons non-scolarisés (AJGNS) : 25 causeries éducatives ont été réalisées et 506 personnes ont été touchées ; 607 séances d’entretiens interpersonnelles menés avec 202 personnes selon certains critères de vulnérabilité et une campagne de CDV de 03 jours organisés à Bafou-maya, Baleveng et Dschang au cours de laquelle 342 AJGNS ont été dépistées, 03 testées positives au VIH et mis sous traitement à l’UPEC de l’hôpital de district de Dschang.

Les résultats satisfaisants obtenue ont l’issue de ces activités démontrent de la capacité des acteurs communautaires à contribuer efficacement à la riposte contre le VIH et autre épidémies telle la COVID-19. Les Pairs éducateurs restent de ce fait mobilisés et motivés pour la mise en œuvre des activités du trimestre prochain.

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *