FORMATION DES ACTEURS COMMUNAUTAIRES POUR LA DECONSTRUCTION DES IDEES REÇUES AUTOUR DE LA COVID19

Facebook Twitter Linkedin

L’année 2020 sera à jamais marquée dans l’histoire sanitaire du monde à cause de l’épidémie du COVID19 qui est à l’origine de nombreux décès. En effet, cette épidémie découverte en décembre 2019 à Wuhan en Chine s’est très vite propagée vers les autres continents comme une trainée de poudre. L’Afrique et son système de santé très faible a été tant bien que mal contrainte à se plier aux mesures barrières limitant la propagation de cette nouvelle maladie. L’OMS, à travers ses différentes communications n’a cessé de prédire le pire pour les peuples africains. Mais le véritable problème rencontré au-delà des pertes en vies humaines reste et demeure aussi la disponibilité de la bonne information relative à ce nouveau virus.  Les communautés vulnérables déjà fragilisées par les infections telles que la tuberculose, le VIH et le Paludisme sont prises de psychose et de panique face à ce nouvel ennemi invisible venu d’Orient. Beaucoup d’informations contradictoires les unes après les autres circulent sur l’origine de ce virus, ses moyens de transmissions et  ses modes de traitement. C’est dans cette perspective que Humanity First Cameroon, organisation de lutte contre le VIH et de défense des droits des minorités sexuelles et de genre a initié une formation  des formateurs communautaires du  31 Juillet au 1er Aout 2020 à  son siège à Yaoundé.

Les acteurs communautaires ont toujours joué un rôle important dans la lutte contre les épidémies en Afrique, contribuant surtout à combler les insuffisances du système de santé public. La mobilisation sociale et l’engagement communautaire dans la lutte contre ces épidémies prennent plusieurs formes : implication dans les organes de lutte, sensibilisation sur les mesures de prévention, notification des cas, recherche des personnes contacts, soutien au traitement, appui psychosocial, défenses des droits des personnes. Dans le cadre du VIH, cet engagement communautaire a été avant-gardiste dans le démarrage du traitement antirétroviral en Afrique. Cette expertise des acteurs communautaires est pour le moment insuffisamment prise en compte dans la réponse au COVID-19.

Dr GHOMFO Sophie, Médecin Généraliste officiant à Humanity First Cameroon et M. KAMGAIN Edgard Tanguy, Major du laboratoire communautaire ont animé cette formation de deux jours regroupant le personnel de l’organisation en charge de restituer les connaissances apprises auprès des membres de la communauté. L’objectif général de cette formation  était de fournir aux acteurs communautaires des connaissances sur  l’historique, la transmission, la prévention, le screening, la référence vers les structures de référence et le diagnostic biologique et clinique des cas COVID 19. Il était spécifiquement question de connaitre la Covid-19 et ses risques et combattre la désinformation autour de cette nouvelle maladie. La formation s’est déroulée sous le respect strict des gestes barrières et tous les participants ont reçu un kit de prévention comprenant un masque facial et du gel hydro alcoolique. Un accent a été mis sur les différentes mesures barrières prises par le Gouvernement du Cameroun.

Les participants sont repartis satisfaits de cette formation ô combien importante au regard de l’actualité courante.

La recommandation majeure issue de cet atelier étant que le Gouvernement et les Partenaires Techniques et Financiers incluent les acteurs communautaires dans la bataille contre la COVID19.

Formation des acteurs communautaires

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *