Facebook Twitter Linkedin
  • Version
  • Télécharger 1
  • Taille du fichier 624.88 KB
  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 26/11/2021
  • Dernière mise à jour 26/11/2021

RAPPORT De l’enquête de base sur l’engagement de la société civile à l’Instance de Coordination Nationale des Programmes financés par le Fonds Mondial

I. CONTEXTE
L'initiative stratégique « CCM Evolution » vise à accélérer l'approche du Fonds mondial pour
améliorer la façon dont il travaille avec les pays et les régions. La méthodologie a consisté en un projet
pilote mené de 2018-2019, dans lequel, le Cameroun a été l'un des 18 premiers pays participants.
L’objectif du « CCM Evolution » est de doter les ICN de compétences et de ressources pour faciliter
une supervision inclusive et soutenir une participation significative, en accord avec les structures
nationales, pour une gouvernance durable de la santé.
En avril 2021, le Fonds mondial, par l'intermédiaire de son directeur régional pour l'Afrique de
l'Ouest et du Centre, a signalé, lors de l'atelier d'orientation gouvernementale tenu à Douala, que le
projet « CCM Evolution » avait considérablement renforcé l’ICN du Cameroun et sa supervision des
subventions, la performance des subventions s'en est vu nettement améliorée. Le Cameroun a donc été
élevé au rang de pays à fort impact et s'est vu attribuer une subvention d'une valeur de 249 millions
d'euros dans le cadre de la troisième période de mise en œuvre du nouveau modèle de financement
du Fonds mondial (NFM 3), couvrant les années 2021 à 2023.
Cependant, la composante de renforcement de la société civile, notamment la
« participation/engagement », qui vise à amplifier l'impact des organisations de la société civile et à
améliorer la qualité de leur participation à l’ICN et aux autres organes de coordination de l’ICN n'a
pas été finalisée, alors qu'une évaluation a révélé que le retour d'information entre la délégation de
la société civile et les circonscriptions ne s'est pas encore amélioré.
Un travail préliminaire réalisé avec l’appui d’un consultant en décembre 2019 avait permis
d’entamer l’élaboration d’un certain nombre de documents et d’outils devant permettre un
renforcement les représentants des OSC à l’ICN. Afin de poursuivre et de parachever cette œuvre
d’accompagnement de la délégation de la société civile de l’ICN, la GIZ dans le cadre du projet Back
up Santé a procédé au recrutement de deux consultants. Au sein de l’ICN, une Task Force a été
également mise en place pour le pilotage du processus. La première partie de cette activité prévoyait
une évaluation de base permettant de cerner les besoins réels et exacts pout déboucher sur un plan
de travail ajusté et un plan d’assistance technique. Cette évaluation de base s’est menée auprès des
acteurs clés de mise en œuvre des subventions aussi bien au niveau central que dans les Régions de
l’Adamaoua, de l’Ouest et du Sud
Aussi avons-nous été désignés pour réaliser ladite évaluation dans la Région de l’Adamaoua.
II. OBJECTIFS
L’évaluation de base avait pour objectif principal de faire une analyse situationnelle du niveau de
l’engagement des OBC de la Région de l’Adamaoua dans les domaines de (i) la supervision et du suivi
stratégique de l’ICN, (ii) la coordination, représentation et participation en tant que groupes d'intérêt
de la Société civile aux activités de l’ICN, (iii) de leur participation aux processus de demande de
financement et (iv) de leur participation à la surveillance dirigée par la communauté.

Attached Files

FichierAction
Rapport enquête de base OBC_Adamaoua_ICN.pdfTélécharger 

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *