Douleur : le tramadol associé à un risque d’hypoglycémie

Facebook Twitter Linkedin

Largement prescrit comme antidouleur, le tramadol serait associé à un risque d’hypoglycémie, davantage que d’autres opiacés (codéine, fentanyl, morphine…), suggère une nouvelle étude.

.

Dans une nouvelle étude parue dans la revue Scientific Reports ce 28 août, des chercheurs de la Skaggs School of Pharmacy and Pharmaceutical Sciences de San Diego (États-Unis) font état d’un lien de corrélation entre la prise de tramadol et la survenue d’une hypoglycémie.

De la famille des opiacés comme la codéine ou la morphine, le tramadol est un médicament antalgique utilisé pour soulager les douleurs modérées à intenses. Le problème, c’est que celui-ci induirait davantage de risque d’épisodes hypoglycémiques que d’autres opiacés (codéine, hydrocodone, oxycodone, hydromorphone, morphine, fentanyl, tapentadol…). L’équipe de recherche a ici analysé plus de 12 millions de rapports provenant des bases de données FAERS (Système de déclaration des effets indésirables) et AERS (Système de notification des effets indésirables) de la Food and Drug Administration des États-Unis. La période étudiée, courant de janvier 2004 à mars 2019, a permis de mettre en évidence “une propension accrue à l’hypoglycémie chez les patients prenant du tramadol par rapport aux patients prenant d’autres opioïdes”, rapportent les auteurs.

Proin hendrerit quam vel rutrum aliquam. Mauris eget hendrerit odio. In tincidunt facilisis ipsum at placerat. Nullam congue justo eu metus suscipit accumsan. Interdum et malesuada fames ac ante ipsum primis in faucibus. Mauris finibus iaculis metus, commodo facilisis nulla faucibus eu. Sed eleifend sem magna, non laoreet felis fermentum imperdiet. Ut id dolor nec quam consectetur feugiat in sit amet lorem.

Dans les faits, le tramadol présentait un risque d’hypoglycémie 10 fois plus élevé que pratiquement tous les autres opioïdes, que les patients soient ou non diabétiques. La méthadone, opioïde le plus couramment utilisé pour aider à sortir de la dépendance à l’héroïne ou à d’autres opiacés, est le seul autre opioïde à effet comparable identifié.

About healthymboa

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *