COVID 19 : L’ASSOCIATION HORIZONS FEMMES MOBILISEE AU SERVICE DES PERSONNES VULNERABLES DANS LA VILLE DE YAOUNDE.

Facebook Twitter Linkedin

Depuis l’apparition du virus  au Cameroun en mars 2020 , le  Gouvernement a pris des mesures dans l’optique de réduire sa propagation, lesquelles mesures incitent les populations à réduire les comportements à risques, afin d’endiguer la propagation et se protéger de la maladie via des actions de sensibilisation.  Mais,  dans le contexte de la pandémie à Coronavirus, de nombreuses informations circulent et il est parfois difficile d’en extraire le vrai du faux. Ceci se confirme par les préjugés qui circulent autour de cette pandémie chez une catégorie de personnes vulnérables à savoir les travailleuses de sexe (TS) qui n’ont pas facilement accès à des informations fiables. « J’ai appris que Corona est une marque de voiture » telle est la déclaration d’une travailleuse de sexe.

Afin d’apporter une riposte à la pandémie Covid 19, l’Association Horizons Femmes a développé une approche  Communautaire qui a  permis  de promouvoir des solutions adaptées à la population cible afin que cette dernière dispose d’informations adéquates et pertinentes sur la pandémie. Le travail de sexe exige un contact charnel direct avec le client, pratique propice à une transmission rapide du virus. Suivant cette logique, il y a lieu d’affirmer qu’une TS contaminée a de fortes probabilités de transmettre le virus à ses clients et réciproquement. De plus, le nombre élevé de contacts d’une TS décuple la probabilité d’entretenir une chaîne de transmission, favorisant une expansion rapide du virus et son transport du milieu des TS vers les familles.

La stratégie de l’approche communautaire de riposte à la pandémie Covid-19 a été axée premièrement sur la production des outils de communication et de  et sensibilisation adaptés à la cible, sur la formation des pairs éducateurs (TS,  aubergistes, reines mères), issus pour la quasi-totalité du milieu des TS au sujet de la pandémie. Par la suite, la stratégie a consisté en la sensibilisation interpersonnelle et en petits groupes de 5 personnes dans les points chauds et ce, dans le strict respect des mesures barrières (port de masques, distanciation physique) et la mise en place des dispositifs de lavage des mains dans ces points chauds.  Des ateliers de formation sur la fabrication du gel hydro alcoolique et fabrication de savon antiseptique ont été également organisés ainsi que l’appui aux femmes vulnérables en kits de fabrication de savon à cet effet. Les outils produits, notamment les affiches sont apposés dans les différents points chauds (auberges, bars, couloirs) de la ville de Yaoundé.  Les points chauds ont bénéficié des dispositifs de lavage des mains et les appuis nutritionnels ont été mis à la disposition des TS plus vulnérables.

Ces actions ciblées a permis de produire 1000 affiches et 2000 dépliants sur les mesures barrières, de former 30 pairs éducateurs, de sensibiliser 4125TS, 1181 clients de TS sur les mesures barrière, d’organiser 10 ateliers pratiques sur les techniques de lavage des mains, la fabrication du gel hydro alcoolique au cours desquels 109 bouteilles de gel hydro alcoolique et 109 masques ont été distribués.  Cette approche a permis de mettre en place   38 dispositifs de lavage des mains dans les hots spots (points chauds) et de distribuer au moins 75 kits alimentaires constitués du riz et huile raffinée, de former 80 TS et 5 clients de TS sur la fabrication de savon antiseptique et d’apporter un appui à 25 TS en kits de fabrication de savon à travers cinq districts de santé du département de Mfoundi.

Cette stratégie s’est située dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action de riposte contre Covid-19 de Horizons Femmes avec l’appui financier du Care Cameroun, du Haut-Commissariat du Canada au Cameroun, Sidaction et du Programme des Nations Unies pour le Développement.

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *