COVID-19: LA SOCIETE CIVILE SE LANCE!

Facebook Twitter Linkedin

Depuis la notification du premier cas de COVID-19 (cas importé) dans le pays, on assiste à une croissance du nombre de personnes infectées, et à une extension de la pandémie à l’ensemble des 10 régions du pays (159 District de Santé touchés à mi-septembre 2020).

 Pour mettre en œuvre les mesures recommandées par l’OMS afin de contenir la propagation de la COVID-19, le Cameroun a élaboré un plan de riposte qui s’articule autour de 4 axes que sont : la surveillance épidémiologique, la prise en charge des cas, la régulation sociale, la gouvernance et coordination. Pour atteindre les populations (générale, HSH, TS et leurs clients, UD, jeunes, enfants de la rue, femmes enceintes, populations carcérales, populations autochtones, etc.) à travers une approche communautaire comme relais à une information spécifique et de qualité.

Dans l’optique de mener des enquêtes communautaires au sein des groupes vulnérables et des populations clés des trois pathologies sur la stigmatisation, les perceptions des risques, la connaissance, les attitudes et pratiques vis-à-vis de la COVID-19 afin de traquer la dynamique comportementale et informer la riposte nationale, un atelier de formation des acteurs communautaires (Relais communautaires, ACRA et agents de santé communautaires) sur la communication sur les risques, les techniques de mobilisation, l’engagement communautaire, la stigmatisation, l’écoute dynamique et la gestion des rumeurs est organisé par la CSCC/SANTE du 21 au 23 Avril 2021 à Mbalmayo.

Durant ces trois jours, il est question de bien outiller ces acteurs communautaires en provenance des 10 régions du Cameroun pour assurer la sensibilisation et l’information des populations, des groupes vulnérables et des populations clés des Trois pathologies dans les différents points chauds face à la COVID-19.

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *