Covid-19. 528 mille fonctionnaires ciblés par la campagne de vaccination qui débute ce mercredi

Facebook Twitter Linkedin

Initialement prévue le 5 novembre dernier, la campagne de vaccination contre le Covid-19 des fonctionnaires et agents publics de l’Etat va finalement démarrer ce mercredi 10 novembre 2021. Implémentée par ministère de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra) et le ministère de la Santé publique (Minsanté), elle concerne 528 mille personnels des services centraux et déconcentrés des ministères et des administrations publiques, ainsi que ceux des établissements sous tutelle.

Cette campagne a pour but de protéger ses agents de l’Etat «pour mieux assurer la continuité du service public et la pérennité de notre administration», selon Joseph Le (Minfopra) et Manaouda Malachie (Minsanté). Elle se déroulera du 10 novembre au 10 décembre prochain. Soit donc un mois pour vacciner ces personnels (agents publics actifs ou ceux ayant été admis à faire valoir leurs droits à la retraite). L’objectif au 10 décembre est de vacciner 50% des 528 mille personnes ciblées. Soit 264 mille hommes et femmes du service public.

Une conférence de presse conjointe a eu lieu à ce propos hier à Yaoundé. Au cours de celle-ci, les contours de cette vaste opération ont été présentés. Ainsi, les points de vaccination seront disponibles dans chaque département ministériel. « Cette campagne a pour vocation de nous assurer que le milieu professionnel n’est pas un lieu de propagation du virus. Nous ne cesserons de le marteler, la vaccination est le meilleur choix pour nous prémunir des attaques fulgurantes de cette terrible pandémie qu’est le Covid-19 », soutient Joseph Le.

A sa suite, son collègue du Minsanté ajoute que « Se faire vacciner est un acte responsable. Le risque de transmettre le virus par une personne vaccinée est prouvé que c’est négligeable ». L’initiative des autorités publiques de vacciner tous les fonctionnaires et agents publics intervient au moment où seulement 1,2% de la population cible est vaccinée à la date du 1er novembre, selon les statistiques officielles. Ce qui représente 166 517 personnes complètement vaccinées sur une population cible de 13 944 491 personnes.

Pourtant, l’objectif du Cameroun est de vacciner au moins 20% de la population cible avant le début de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) que le pays organise dès janvier 2022. « Tous à la vaccination pour une immunité collective et pour un service public sans risque et sans Covid », exhortent donc ces deux membres du gouvernement. Celle-ci d’après le gouvernement, demeure un acte libre et non obligatoire. «Il n’a jamais été question d’obliger les personnels de l’Etat à se faire vacciner.  Persuader, Oui. Obliger, non», a déclaré Joseph Le au cours d’un point de presse le 21 octobre dernier, à la suite d’une polémique sur cette question.

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *